11 JUIN 2014

Le Kilimandjaro à Québec récolte plus de 67 500 $ pour la recherche en neurochirurgie

Pour sa 4e édition, le Kilimandjaro à Québec a attiré 256 participants qui ont gravi en équipe, à 60 reprises, les 487 marches du grand escalier du parc de la Chute-Montmorency. Sous un soleil éclatant égalant presque celui du célèbre sommet d’Afrique, les participants ont parcouru une distance équivalente à l’ascension du Kilimandjaro, soit 5 895 mètres.

Chaque équipe devait amasser un montant minimum de 1 500 $ pour pouvoir prendre part à l’événement. Les profits de l’activité serviront à faire avancer la recherche dans le domaine de la neurochirurgie, une pointe d’excellence du CHU de Québec.

La recherche en neurochirurgie, une marche à la fois

L’activité du Kilimandjaro est l’initiative d’un groupe d’employés et de médecins du service de neurochirurgie. Le comité organisateur s’est dit très fier de la réussite de l’édition 2014. « Faire avancer les connaissances dans le domaine des maladies neurologiques et de la neurochirurgie, c’est comme monter un grand escalier. Il faut y aller une marche à la fois en gardant le cap sur le sommet. Qui aurait pu dire il y a quelques années qu’on pourrait soulager la douleur ou diminuer les tremblements grâce à la neuromodulation, » exprime le porte-parole du comité organisateur et neurochirurgien, Dr Michel Prudhomme.

 L’importance de la recherche dans la vie des patients

Pour Alain Gagnon, les progrès en neurochirurgie lui ont permis de retrouver sa qualité de vie. Accablé par la douleur à la suite d’une amputation, il a subi une intervention visant à lui implanter un neuro-stimulateur qui a fait pratiquement disparaître sa douleur. « J’ai retrouvé ma qualité de vie, » explique-t-il. « Mes douleurs pouvaient atteindre 9 sur 10 avant l’intervention. Aujourd’hui mon niveau de douleur se situe entre 0 et 1, quel changement ! »

Autres articles