24 AVRIL 2014

Pédaler pendant 11 heures pour les soins palliatifs pédiatriques

La maladie d’un enfant est une immense épreuve que la vie impose. Simon et sa conjointe l’ont vécu, deux fois plutôt qu’une… Deux de leurs trois garçons sont atteints d’un handicap sévère lié à une maladie orpheline inconnue. Cette maladie a malheureusement emporté Philippe en 2010. C’est par le sport que ce couple évacue le stress et les émotions. Ainsi, ce père de famille a choisi d’utiliser son vélo pour poser un geste de soutien pour l’Unité de soins palliatifs pédiatriques du Centre mère-enfant Soleil.

Le 9 mars dernier, un défi de spinning original a été relevé par Simon Villeneuve et six amis afin de soutenir l’Unité de soins palliatifs pédiatriques du Centre mère-enfant Soleil. Ce défi a été initié par Simon, un père de famille qui a accompagné deux de ses enfants à travers la maladie. Pendant 11 heures, ils ont pédalé sur des vélos stationnaires dans le sous-sol de la résidence de la famille Villeneuve à l’aide de vidéos d'entraînement à haute intensité appelés Sufferfest. Les vaillants cyclistes, fiers et forts de cette expérience difficile mais tellement gratifiante, sont heureux de remettre la somme de 3 775 $ à la Fondation du CHU de Québec pour l’Unité de soins palliatifs pédiatriques. Ce montant contribuera à l’amélioration constante des soins de fin de vie pour les petits patients du Centre mère-enfant Soleil. 


Simon, l'initiateur du défi

Offrir des soins de confort et perpétuer la mémoire de l’enfant
Les activités telles que celle-ci aident la Fondation du CHU de Québec à concrétiser des projets pour accroître la qualité de vie des petits patients durant les derniers moments de leur vie, en plus d’offrir du soutien à leur famille. La massothérapie professionnelle est un bel exemple de soin de confort rendu possible grâce aux donateurs de la Fondation. De plus, divers services sont offerts afin de perpétuer la mémoire de l’enfant,  dont des ateliers de création «d’objets de mémoire» tels que des sculptures de mains et  l’accès à un service de photographie professionnelle appelé Mes Anges. Pour les parents et les proches, cet héritage apaise un peu l’expérience de deuil en rendant vivante à jamais la mémoire de leur enfant.

Comme pour les enfants suivis à l’Unité de soins palliatifs et leurs familles, il faudra continuer à pédaler, malgré la souffrance physique et mentale... En mémoire de Philippe et pour le petit Louis…

Pour en savoir davantage sur leur défi ou pour offrir un don, cliquez ici.  

Deux des trois fils de Simon, Charles (l’aîné, à gauche) et Philippe.

Les cyclistes Hugues Michaud, Simon Villeneuve, Sébastien Lavoie, Frédéric Lavoie et François Duperré.


Les cyclistes en action!

Autres articles