07 DECEMBRE 2016

Une salle de réadaptation conçue spécialement pour les patients traités en neurologie et neurochirurgie

Le 7 décembre dernier, l'équipe de la Fondation du CHU de Québec a procédé à l’inauguration d’une toute nouvelle salle de réadaptation pour les patients de l’unité de neurologie et de neurochirurgie de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus du CHU de Québec-Université Laval. Les patients, qui ont subi un AVC ou qui présentent une blessure neurologique, peuvent désormais suivre des traitements d’ergothérapie et de physiothérapie dans cette salle située à même l’unité, un lieu entièrement adapté pour eux et favorisant leur rétablissement. Ce projet d’humanisation des soins, d’une valeur de 6 000 $, a été rendu possible grâce à la contribution financière de Philips Lifeline, partenaire de longue date de la Fondation du CHU de Québec.

Proximité et calme pour mieux intervenir auprès du patient 
Les initiateurs du projet, dont Mme Caroline Carrier, chef de l’unité des sciences neurologiques, sont fiers de pouvoir offrir un service optimal à leurs patients. « Auparavant, la réadaptation se faisait à la chambre ou au département de réadaptation qui accueille des patients de toutes les unités de soins. L'ajout de ce local permet une alternative pour les patients ayant moins d'endurance ou une condition médicale précaire, puisqu'il se trouve à même l'unité de neurologie », explique Mme Caroline Carrier, chef de l’unité des sciences neurologiques, initiatrice du projet. Située à même l’unité, à proximité des patients, la nouvelle salle de réadaptation est accessible, tranquille et adaptée, ce qui facilite grandement les interventions de l’ergothérapeute ou de la physiothérapeute. On y reçoit un patient à la fois, accompagné d’un proche ou seul. La salle est équipée d’un lit thérapeutique ajustable, qui fait penser à un grand matelas de gymnastique et qui permet de faire des exercices de façon sécuritaire. On y trouve aussi de l’équipement de conditionnement physique (poids, élastiques, ballon, etc.).



Favoriser le rétablissement du patient grâce à des exercices de réadaptation
De nombreux avantages découlent de la mobilisation précoce du patient. Chez une personne qui a subi un AVC par exemple, le fait de débuter la réadaptation très rapidement après l’accident neurologique peut réduire grandement les séquelles. Le rétablissement est plus rapide et la durée de l’hospitalisation est moins longue dans plusieurs cas. Les avantages sont aussi bien réels pour la famille du patient. « Retourner à la maison avec un proche diminué par la maladie n’est pas chose facile. Si celui-ci est mobile, en mesure d’effectuer des gestes simples du quotidien grâce à la réadaptation, le retour à la maison sera plus facile pour tous. En ce sens, la salle de bain, adjacente à la salle de réadaptation, est adaptée pour que le patient puisse se pratiquer à aller seul à la toilette, comme à la maison », affirme Mme Carrier.

Des alliés qui font la différence
L’aménagement de cette salle de réadaptation a été rendu possible grâce à la Fondation du CHU de Québec et à la contribution financière de Philips Lifeline. « La Fondation du CHU de Québec joue le rôle d’entremetteur entre les équipes de soins, leurs projets et nos partenaires afin de faire le meilleur mariage possible. Nous travaillons en synergie pour le bénéfice des patients du CHU de Québec-Université Laval. Merci à Philips Lifeline qui contribue ainsi à humaniser les soins », explique Mme Marie-Claude Paré, présidente et chef de la direction de la Fondation du CHU de Québec. Partenaire de la Fondation depuis 15 ans, l’équipe de Philips Lifeline s’engage avec cœur pour des projets qui permettent d’améliorer la qualité de vie des patients. Par le passé, l’entreprise a notamment contribué à la concrétisation d’un projet d’humanisation des soins à l’unité de gériatrie de l’Hôpital Saint-François d’Assise et a permis l’acquisition de matériel de réadaptation en ergothérapie à L’Hôtel-Dieu de Québec.

 

Photo : Mme Annick Simard, directrice des partenariats commerciaux, Fondation du CHU de Québec, Mme Marie-Claude Paré, présidente et chef de la direction, Fondation du CHU de Québec, M. Stéphane Tremblay, Directeur régional du développement, Région de l’est, Surveillance à domicile, Philips Lifeline Canada, M. Gaétan Prévost, retraité, ancien directeur clientèle - Soins intensifs, traumatologie, neurosciences, CHU de Québec-Université Laval, Mme Danielle Goulet, directrice clientèle - Soins intensifs, traumatologie, neurosciences au CHU de Québec-Université Laval, et Mme Caroline Carrier, chef d’unité sciences neurologiques, Hôpital de l’Enfant-Jésus, CHU de Québec-Université Laval.

Photo (haut du texte) :
Simulation d’intervention dans la nouvelle salle de réadaptation avec Mme Émilie Carrier, physiothérapeute, Mme Geneviève Bédard, ergothérapeute et Mme Caroline Carrier, chef d’unité sciences neurologiques, Hôpital de l’Enfant-Jésus, CHU de Québec-Université Laval.

Autres articles