14 FEVRIER 2017

Unité néonatale du Centre mère-enfant Soleil - Une importante acquisition grâce à la Banque Nationale

Le 14 février dernier, l'équipe de la Fondation du CHU de Québec a présenté une importante acquisition pour l’unité néonatale du Centre mère-enfant Soleil du CHU de Québec-Université Laval. Les inhalothérapeutes de l’unité ont désormais accès à quatre ventilateurs à haute fréquence de nouvelle génération, qui s’additionnent à ceux que l’unité possède déjà, pour les soins spécifiques que requièrent les bébés prématurés. D’une valeur totale de 139 403 $, ces appareils spécialisés ont été acquis grâce à la contribution financière majeure de la Banque Nationale et constitue une partie du don de 3,5 M$ que la Banque Nationale a offert à la Fondation du CHU de Québec dans le cadre de la Grande campagne Unis pour les meilleurs des soins.

Un renouvellement d’importance à l’unité néonatale
À l’unité néonatale du Centre mère-enfant Soleil, la durée du séjour est très variable; les grands prématurés peuvent séjourner plusieurs mois et d'autres patients n’y sont que quelques jours seulement. Son taux d’occupation et la complexité des soins requis augmentent au fil des ans, d’où le besoin d’acquérir des ventilateurs additionnels plus spécialisés. Le ventilateur à haute fréquence est un appareil spécifiquement conçu pour ventiler les poumons fragiles et souvent immatures des nouveau-nés malades. Cet appareil spécialisé permet d’administrer une petite quantité d’air et d’oxygène à une fréquence très rapide, souvent autour de 600 respirations par minute. Cette technologie avancée présente de multiples avantages. Il est plus polyvalent, c’est-à-dire que plusieurs types de ventilation peuvent être effectués avec le même appareil, ce qui évite de devoir changer le bébé de respirateur. En réduisant les manipulations, le stress du bébé diminue et il devient plus facile de maintenir sa stabilité. Avec ses tubulures plus souples, il donne la possibilité aux parents de prendre leur bébé, ce qui favorise le lien d’attachement. Ce ventilateur de nouvelle génération est aussi plus silencieux que le précédent. Finalement, il permet aux inhalothérapeutes et aux médecins de connaître la mesure des volumes administrés aux poumons, ce qui améliore la précision des soins donnés aux nouveau-nés.


Photo : Mme Karine Lemoignan, inhalothérapeute à l'unité néonatale, explique le fonctionnement du ventilateur à haute fréquence à M. Jean Gagnon, vice-président associé, Gestion Privée 1859, Banque Nationale.

Un partenaire majeur engagé pour le bien-être des bébés
L’équipe de la Banque Nationale est fière de faire une différence pour les bébés prématurés de l’unité néonatale. « Pour notre équipe, c’est un privilège de pouvoir contribuer au bien-être de la communauté en offrant les meilleurs soins spécialisés qui soient à ces vaillants petits patients », affirme M. Jean Gagnon, vice-président associé, Gestion privée 1859, Banque Nationale. Soulignons que la Banque a financé le projet d’acquisition des ventilateurs à haute fréquence en totalité.

« Je tiens à remercier notre partenaire et alliée, la Banque Nationale, pour ce don important qui contribue grandement à assurer la qualité et le caractère humain des soins prodigués aux petits prématurés de l’unité néonatale », explique Mme Marie-Claude Paré, présidente et chef de la direction de la Fondation du CHU de Québec. Soulignons également le grand engagement de M. Louis Vachon, président et chef de la direction de Banque Nationale, qui a agi à titre de coprésident de la Grande campagne de la Fondation, qui s’est conclue le 2 juin 2016.


Mme Marie-Hélène Ménard au chevet de son fils Mathéo qui a bénéficié du nouvel appareil.

Mme Suzanne Martel, directrice clientèle - Mère-enfant et santé de la femme, CHU de Québec-Université Laval, Mme Marie-Claude Paré, présidente et chef de la direction de la Fondation du CHU de Québec, Dre Geneviève Piuze, chef du service de néonatalogie, Centre mère-enfant Soleil du CHU de Québec-Université Laval, et M. Jean Gagnon, vice-président associé, Gestion privée 1859, Banque Nationale.

Autres articles